Archives de
Étiquette : chine

Anvengers : Infinity War…Thanos détruit tout sur son passage

Anvengers : Infinity War…Thanos détruit tout sur son passage

avengers-infinity-war©

Le couperet est tombé. Et le précédent record du meilleur démarrage US avec.

Fort d’une campagne marketing maligne et omniprésente, le troisième opus de la saga des Avengers a engrangé lors de son week-end d’ouverture 10 millions de dollars de plus que Star Wars : Le réveil de la force, pour établir un nouveau record à 257 millions de dollars hors inflation.

Si ce score est évidemment gargantuesque, il laisse surtout au film une petite chance d’aller détrôner le jusqu’ici intouchable Black Panther et ses 693 millions de dollars sur le sol américain (le film, toujours exploité, devrait terminer sa course entre 700 et 710M$).

Mais rien n’est acquis puisqu’il faut encore tenir la distance pour combler un « trou » de 450 millions de dollars. Sans concurrence pendant deux semaines avant l’arrivée de Deadpool 2, les Avengers va faire un carton plein et fondre à la vitesse grand v sur Black Panther. Tout dépendra, une fois encore, de sa capacité à se maintenir au fil des semaines sans épuiser trop rapidement son attractivité auprès d’un public de plus en plus versatile.

Son deuxième week-end sera donc prépondérant. Par comparaison, les deux précédents opus avaient chuté de 50% pour le 1er film à 109M$ et de 59% pour le 2e film à 77M$. Le film a subi une baisse de 56% pour son second week-end estimé à 112M$ pour un cumul ahurissant de 450 millions de dollars. Soit le même score que le deuxième week-end de Black Panther qui, lui, n’avait chuté que de 44% pour un cumul à 403M$. La lutte va être serrée mais il est certain que le 3ème Avengers dépassera les 600 millions de dollars. Reste à savoir si le film pourra se maintenir lors d’une dernière ligne droite conditionnée par la concurrence.

Avengers : Infinity War, contrairement à Black Panther, devra faire face à deux mastodontes de l’année 2018 : Deadpool 2 qui sort le 18 mai et Solo : A Star Wars Story qui sort le 25 mai. Ces deux films peuvent clairement vampiriser une partie du public curieux d’aller voir la suite du premier Deadpool et intrigué par ce spinoff sur l’un des personnages les plus iconiques de ces 40 dernières années, à savoir Han Solo himself !

Pronostics

Black Panther : 705M$

Avengers : Infinity war : 680M$

Tout se jouera donc dans un mouchoir. Mais si le résultat final aux States reste incertain, celui à l’international ne fait l’objet d’aucun débat. Avengers 3 va pulvériser Black Panther et il n’y a rien d’anormal à cela. Il s’agit du troisième film d’une franchise bien installée mettant en scène moult personnages phares de la firme Marvel.

En l’espace de deux week-end, le film des frères Russo a réussi à dépasser les 700M$, alors qu’il n’est pas encore sortie en Chine (11 mai 2018). Avec 162M$ pour son second w.e, le milliard de dollars se profile sans l’ombre d’un doute!

Justement, il vient d’atteindre cette barre dans le monde ce dimanche, battant par la même occasion le précédent record détenu par Star Wars : Le réveil de la force. Avec sa sortie en Chine, le film, qui est assuré de dépasser le milliard à l’international dans les prochaines semaines, va sans doute doubler les 1,6 milliard de Jurassic World pour un score final compris entre 1,7 et 2 milliards de dollars dans le monde.

Geoffroy Blondeau

SW7: 800 millions ou sinon rien…

SW7: 800 millions ou sinon rien…

star wars 7SW7 l’a fait ! Comme prévue en somme. Le film de J.J. Abrams n’aura mis que 12 jours pour atteindre le milliard de dollars dans le monde, soit une journée de moins que Jurassic World. Les 2 milliards sentent bon surtout que SW7 n’est pas encore sorti en Chine, deuxième marché au monde. Par ce résultat SW7 entre dans le club des milliardaires, au nombre de 24 (hors inflation). Il sera dans le top 5 le week-end prochain et dans le top 3 en fin de parcours. Si le film de Disney peut aller chercher Titanic (2,1 milliards de dollars), je ne le vois pas dépasser les 2,7 milliards d’Avatar. titanic

Néanmoins et avec une baisse de 52% pour son deuxième week-end à l’international, il lui faudra un très gros succès en Chine pour lui permettre de réellement taquiner les deux films de Cameron.

L’affaire, quant à elle, se profile bien aux USA. -38% pour un deuxième week-end à plus de 150M$. 544M$ au compteur avec, disons-le tout de suite, près de 300 millions de dollars de marge. Soit un cumul estimé aujourd’hui à 850M$. Le film peut sombrer après les fêtes pour terminer sa course vers les 800 millions de dollars. Ou bien résister au cours d’un mois de janvier sans grosses sorties…avatar1

Il deviendrait alors le seul film avec Avatar et ses 811 millions de dollars (inflation prise en compte) à dépasser un tel score depuis les années 2000.

Geoffroy Blondeau

Interstellar ne quittera pas la stratosphère…

Interstellar ne quittera pas la stratosphère…

Interstellar-poster-2Le dernier Christopher Nolan, que je n’ai pas vu, ne rééditera pas le carton US d’Inception (292M$). Au vu de sa trajectoire sur deux week-end, le film aura du mal à atteindre les 200M$, surtout si l’on prend en compte la sortie imminente du troisième volet des Huger Games. Pour autant, et même si le film peine réellement au B.O américain, je ne le considère pas comme échec. Tout au plus comme une grosse déception face à un potentiel monstrueux en termes d’adhésion populaire.

Son rebond possible, bien qu’aléatoire, malgré le week-end de thanksgiving et des prochaines vacances de Noël, peut lui permettre d’aller taquiner les 160-180M$. Mais pas beaucoup plus. Soit le remboursement de son budget hors campagne marketing. C’est le minimum syndical pour un long-métrage de ce calibre touchant un public plus adulte et donc moins versatile que celui, adolescent, qui passe d’un film à un autre comme l’on change de chemise.

Néanmoins, la chance d’Interstellar tient sur son sujet suffisamment universel pour s’imposer un peu partout dans le monde. Sans pour autant y casser la baraque. Ce que, de fait, le film ne fait nul part, exception de la Chine (et dans une moindre mesure en Corée du sud). Avec 42 millions de dollars pour son week-end de sortie, le film fait presque jeu égal avec la sortie US et ses 47M$. Interstellar, au même titre que le quatrième volet des Transformers, fera t-il une meilleure carrière dans l’Empire du milieu? Pas impossible. De toute façon ce résultat conforte le succès du film à l’international avec plus de 225M$ en seulement 15 jours. Les 400 millions de dollars sont jouables (le film doit encore sortir au japon) pour un cumul monde proche des 600M$.

De toute façon et contrairement à de nombreux blockbusters estivaux ou de fin d’année peu réjouissants, le long-métrage de Nolan s’est construit selon une approche différente, plus écrite, que l’on dit d’auteur, même si calibré pour le plus grand nombre. Ce qui veut dire que le film restera sans doute au-delà de son succès – plus ou moins grand – au box-office. Et c’est là, l’essentiel.

Geoffroy Blondeau   

La rizière: En pays Dong…

La rizière: En pays Dong…

Xiaoling Zhu, réalisatrice chinoise installée en France depuis 1990, réalise, pour son premier film, une chronique sur la vie et les vicissitudes d’une famille de villageois Dong vivant au sud de la Chine. La narration, qui ne s’embarrasse d’aucun artifice, est limpide et prend forme par l’entremise d’une petite fille de 12 ans aspirant à devenir écrivain. Elle symbolise la réalité d’une situation socioéconomique ou la modernité du monde capitaliste prend le dessus sur les traditions ancestrales. Pour autant, la cinéaste n’en oublie pas ses racines. Le temps de la culture du riz, fondamental dans le film, rythme de manière égale la narration, comme pour nous signaler que tout n’est pas encore joué. Le ton, entre fiction (ce qu’est le film) et aspect documentaire (acteurs non professionnels, langue Dong très difficile à maîtriser) donne à la Rizière une texture unique, mixte réussie d’informations, d’attachement aux personnages et d’enjeux réels (le père arrivera-t-il à gagner suffisamment d’argent pour envoyer sa fille étudiée à la ville ?).

Au-delà de la chronique familiale il y a cette connexion avec le monde contemporain. Le peuple Dong est condamné à évoluer, parfois en mal, ou trop vite, comme en témoignent les demandes répétées du jeune frère pour avoir la toute dernière console de jeux portable. L’avenir d’A Qiu est conditionné par cette réalité. Mieux, elle la matérialise, la porte, l’espère, la désire. Mais sans colère ni esprit de revanche. Ce faisant, l’exode des jeunes vers les villes, lieu de savoir et de réussite professionnelle, ne peut être contesté. Le film montre sans le montrer la mort des villages par la désertification des bras qui la supportent encore.  Le paradoxe s’affiche avec l’évidence sincère des premiers films. Malgré la multitude de scènes porteuses des valeurs traditionnelles d’une Chine paysanne (culture du riz, repas familial, combat de buffles…), l’annexion au monde « capitalistique » dominant est consommée.

La fin, aussi abrupte que sombre, sonne comme un avertissement face à un monde fragile qui ne tient, pour ainsi dire, qu’à un fil.

Geoffroy Blondeau

Note: 3/5

Un film de Xiaoling Zhu. Sortie le 2 mai 2012.

Durée 1h20.

Critique publiée sur ecrannoir.fr

A quand le prochain film milliardaire ?

A quand le prochain film milliardaire ?

Les nouvelles aventures numériques de Tintin sont sorties le 26 octobre dernier à grand renfort promotionnel. Le démarrage fut tonitruant. La chute aussi. Ainsi, les échappées finales de notre petit reporter devraient avoisiner les 5,5 millions de spectateurs. Ce qui mettrait le film de Steven Spielberg à la quatrième place 2011, derrière Intouchables, Rien à déclarer et Harry Potter et les reliques de la mort partie II. Rien de déshonorant, donc, même si l’on pouvait s’attendre à mieux pour un personnage aussi iconique. De la même façon, sauf énorme carton aux Etats-Unis, il ne sera sans doute pas le quatrième film de l’année à prétendre dépasser le milliard de dollars dans le monde. Ses résultats à l’international, sans être mauvais (il vient de franchir les 200 millions de dollars), ne lui permettront pas de rejoindre Harry Potter et les reliques de la mort partie II (1,328 milliard de dollars), Transformers 3 (1,123 milliard de dollars) et Pirates des Caraïbes et la fontaine de jouvence (1,044 milliard de dollars).

Ces trois suites ont fait passer en quelques mois le nombre de films milliardaires de 7 à 10. Soit une hausse de 30 %. L’universalisation des codes narratifs des films hollywoodiens développés en 3D relief et diffusés sur de nouveaux marchés (on pense à la Chine) permet aux studios de miser sur des valeurs sûres susceptibles de franchir un tel cap synonyme de succès planétaire. Tintin, quant à lui, visera les 500 millions de dollars. A la clé, l’assurance d’une suite filmée par Peter Jackson. Quand celui-ci en aura terminé avec son Bilbo…

Les vacances de Noël approchant, je vous propose donc une petite respiration en vous livrant une liste de films susceptible d’atteindre le milliard de dollars dans le monde. J’en ai choisi 10, classés par ordre décroissant, et s’échelonnant jusqu’à fin 2013. Ils ne réaliseront pas tous cet objectif. Une quasi-certitude demeure : le diptyque de Jackson. Il est mon favori et je ne vois pas comment, sauf désastre artistique complet, il ne pourrait pas attirer les foules du monde entier.

1 &2 / Bilbo le Hobbit – Sortie en décembre 2012 et décembre 2013

Le diptyque de Peter Jackson nous raconte les aventures de Biblo Baggins (Sacquet en français) 70 ans avant les aventures de son neveu Frodon. L’immense succès de la trilogie du Seigneur des anneaux allié au savoir-faire de Peter Jackson (l’utilisation d’une 3D qu’on dit innovante et cadencée à 48 images/seconde), devrait permettre sans mal aux deux films de dépasser le milliard de dollars dans le monde.

3/ The Dark Knight Rise – Sortie en juillet 2012

Clap de fin pour Nolan et sa « trilogie » autour de Batman. Si le troisième opus est aussi bon que les deux précédents, le milliard se profile. De plus, le réalisateur aurait trouvé en Tom Hardy un acteur capable de rivaliser avec la prestation du regretté Heath Ledger. En tout cas, nous y croyons.

4/ L’Age de glace 4 – Sortie en juillet 2012

Scrat et ses amis sont de retour pour un quatrième épisode. Les résultats internationaux du troisième opus plaident en sa faveur. Si le film réalise un score US conséquent, nous voyons bien l’Age de glace 4 se rapprocher du score du quatrième Pirates des Caraïbes. Et, par la même occasion, dépasser le milliard.

5/ Monster University – Sortie en juin 2013

Pixar aurait-il du mal à se renouveler ? Après Toy Story 3 et Cars 2, voici la suite – 12 ans après – de Monsters & Cie. Si cette suite est aussi réussie que Toy Story 3 tout est envisageable. Thème universel par excellence, il peut s’imposer partout et le milliard sera atteint sans l’ombre d’un doute.

6/ Superman (Man of steel) – Sortie en juin 2013

L’homme d’acier est de retour sous la direction de Zack « 300 » Snyder. Produit et scénarisé par Christopher Nolan (avec David S. Goyer), la direction artistique sera bien différente de celle de Bryan Singer. Le potentiel est énorme et si Snyder ne s’empêtre pas dans ses tics visuels, le fils de Jor-El pourrait bien faire un carton. D’autant que le casting est alléchant et la maîtrise technique du cinéaste plus à prouver. Difficile mais réalisable.

7/ The Avengers – Sortie en mai 2012

Produit par Disney (ouille !!), The Avengers est une équipe de super-héros de l’univers Marvel Comics réunissant, entre autre, Iron-Man, Hulk, Thor ou encore Captain America. L’idée marketing notoire est de reprendre les acteurs des personnages cités plus haut. On aura donc l’occasion de retrouver Chris Evans, Robert Downey Jr., Chris Hemsworth et Mark Ruffalo (celui-ci interprète Bruce Banner / Hulk en remplacement de Eric Bana et, plus récemment, Edward Norton). L’association peut faire mouche comme accoucher d’une souris. Le milliard est incertain, pas impossible.

8/ Spiderman – Sortie en juillet 2012

Cinq après la trilogie de Sam Raimi, Sony décide de relancer la franchise avec un reboot. Risqué ! Car les films de Raimi ont marqué de leur empreinte l’univers du super-héros au cinéma malgré un troisième épisode quelque peu brouillon. Réalisé par Marc Webb ((500) jours ensemble), the Amazing Spiderman ne prendra pas le risque de jouer sur les terres de l’inventif Raimi. Le ton sera différent. L’approche aussi. Le milliard sera très dur à atteindre, d’autant qu’il subira la concurrence du troisième Batman 15 jours après sa sortie.

9/Twilight révélation partie 2 – Sortie en novembre 2012

Comme Harry Potter cette année, la saga Twilight prendra fin en 2012. Et comme Harry Potter, le démarrage de cet ultime épisode risque de faire trembler la concurrence. Mais parviendra-t-il à titiller le milliard de dollars ? Toute la question est là. A priori, non. La base de son public étant plus restreint à l’international que pour le magicien de Poudlard, le challenge risque d’être hors de portée. À moins que…

10/ James Bond : Skyfall – Sortie en novembre 2012

Saluons le retour de James Bond pourtant sérieusement compromis après les déboires de la MGM. Daniel Craig rempile au côté d’un « grand » cinéaste, Sam Mendès (American Beauty, Les Noces rebelles, Away We Go, Les Sentiers de la perdition). Le challenge sera compliqué puisqu’il est en grande partie assujetti aux résultats US. Il faudrait que ce nouveau Bond dépasse les 200 millions de dollars aux Etats-Unis pour espérer taquiner les cimes du BO mondial.

Quelques outsiders (car il en faut toujours)

–          Mission Impossible 4 (sortie en décembre 2011).

Est-ce le retour de Tom Cruise vers les sommets du Box-office ? Possible. D’autant que la campagne marketing s’annonce bien mieux construite qu’il y a 5 ans. Et puis Cruise est toujours bankable à l’international. Si Brad Bird (Les Indestructibles, Ratatouille) réussi son passage au cinéma « live », le succès devrait poindre le bout de son nez.

–          Men in black 3 (sortie en mai 2012).

Encore une suite. De celle que l’on n’attendait pas vraiment, le 2 étant un quasi-naufrage artistique. Il y aura de la 3D, toujours les mêmes acteurs avec Josh Brolin en plus. Barry Sonnenfeld n’est pas un manchot, mais de là à signer un hit planétaire comme en 1997…

–          Madagascar 3 (sortie en juin 2012).

Le deuxième épisode était bien meilleur que le premier. En sera-t-il de même pour le 3 vis-à-vis du 2 ? En tout cas le film à toutes les chances de bien fonctionner à l’international. Si le film rebondit bien aux Etats-Unis, il pourrait dépasser le second opus (623 millions de dollars dans le monde) et se rapprocher, un peu, du milliard.