Les premiers, les derniers : Road-movie dans le plat pays…

Les premiers, les derniers : Road-movie dans le plat pays…

Il est de plus en plus rare de voir sur un écran des films où tout paraitrait gris mais qui, en fait, recèle une infinie douceur. Douceur de l’être pour lui-même ; pour l’autre.  Car sans elle la réalité n’en serait que plus insupportable. Il y a chez Bouli Lanners du Capra, mais sans son optimisme légendaire. Du Ferreri ou du Scola pour ses portraits assez corrosifs de ses compatriotes et surtout, et là réside peut-être sa principale qualité, un peu…

Lire la suite Lire la suite

Les Huit Salopards : Boulevard en huis clos…

Les Huit Salopards : Boulevard en huis clos…

Dire de la France qu’elle aime Tarantino est un euphémisme puisque chacun de ses nouveaux films est attendu comme le Messie qui engueule ses ouailles pas assez avinées et trop politiquement corrects. Alors, quid de son dernier opus ? Qu’il s’agit d’une somme en forme d’énormité filmique sans fioritures plus proche de la synthèse d’un cinéma référentiel à son propre cinéma, qu’à l’échappée novatrice dont on était en droit d’attendre. Néanmoins, Tarantino ne se cache pas uniquement derrière un ton ou…

Lire la suite Lire la suite

Le garçon et la bête: apprentissage forcée…

Le garçon et la bête: apprentissage forcée…

Mamoru Hosoda continue d’explorer la part d’animalité qui existe en chacun de nous. Film sur la dualité dans un monde connexe, le Garçon et la bête reflète également le nécessaire chemin – cheminement – de la découverte de soi, c’est-à-dire de sa véritable nature, forgée par l’apprentissage dans la confrontation aux autres via un rapport dialectique sur l’existence. Beaucoup plus qu’une quête initiatique d’un enfant en fugue suite au décès de sa mère, le dernier opus d’Hosoda est un conte…

Lire la suite Lire la suite

SW7: 800 millions ou sinon rien…

SW7: 800 millions ou sinon rien…

SW7 l’a fait ! Comme prévue en somme. Le film de J.J. Abrams n’aura mis que 12 jours pour atteindre le milliard de dollars dans le monde, soit une journée de moins que Jurassic World. Les 2 milliards sentent bon surtout que SW7 n’est pas encore sorti en Chine, deuxième marché au monde. Par ce résultat SW7 entre dans le club des milliardaires, au nombre de 24 (hors inflation). Il sera dans le top 5 le week-end prochain et dans le…

Lire la suite Lire la suite

SW7: Le triomphe est là…

SW7: Le triomphe est là…

Du jamais vu pour une sortie programmée à quelques jours de Noël ! Le couperet est tombé et, sans surprise, SW7 a explosé les compteurs. Avec 248M$ lors de son premier week-end d’exploitation le film de J.J. Abrams efface sans peine le dernier record établit cette année par Jurassic World (208M$). Si vous ajoutez les 279M$ à l’international (la sortie chinoise est prévue au 09 janvier 2016) SW7 totalise en 5 jours 527 millions de dollars dans le monde. Le milliard…

Lire la suite Lire la suite

Année 2015 : un choix double pour une itinérance…

Année 2015 : un choix double pour une itinérance…

Mon coup de cœur 2015 est en fait un double coup de cœur. De deux cinémas diamétralement opposés qui, au détour d’une même thématique élevée au rang de profession de foi, se croisent comme pour mieux se contempler. Car et au-delà de leur forme, de leur agencement ou de leur proposition narrative bien distincts, mon choix se justifie avant tout par le geste qui les a enfantés. La quête, alors identique, émane d’un besoin viscéral d’existence via un enracinement aussi…

Lire la suite Lire la suite

Star Wars – Le réveil de la force peut-il accrocher le milliard de dollars sur le sol américain ?

Star Wars – Le réveil de la force peut-il accrocher le milliard de dollars sur le sol américain ?

Une telle perspective, affolante sur le papier, est loin d’être assurée. Mais, en observant la façon dont la campagne marketing a instrumentalisé l’imaginaire d’un retour aux sources afin de muer une envie d’aller voir le film en un désir inconscient de participer à la prolongation de ce mythe moderne, le nouveau long-métrage de J.J. Abrams pourrait bien faire du succès annoncé un triomphe absolu fédérant quatre générations de spectateurs. Rachat, développement et marketing… En rachetant Lucasfilm à George Lucas pour…

Lire la suite Lire la suite

Mais pourquoi Spectre n’a pas réédité le succès de Skyfall aux USA ?

Mais pourquoi Spectre n’a pas réédité le succès de Skyfall aux USA ?

Le choix de faire du neuf avec du vieux n’est sans doute pas étranger à la petite déception du dernier Bond au box-office américain. Malgré les efforts consentis pour nous redessiner les contours du personnage créé par Ian Fleming, l’influence du personnage historique reste la plus forte pour emporter avec lui toute idée d’aggiornamento. Explications.  Spectre, en salles depuis le 06 novembre aux USA, n’aura donc pas réédité l’exploit de Skyfall au box-office américain (304M$). Néanmoins, ce quatrième opus « bondien »…

Lire la suite Lire la suite

Les Fauvettes. Ouverture d’un nouveau cinéma dans la capitale

Les Fauvettes. Ouverture d’un nouveau cinéma dans la capitale

Les Fauvettes ont ouvert leurs portes à Paris dans le XIIIème arrondissement le 06 novembre dernier,. Ce tout nouveau cinéma exploité par Gaumont Pathé tient son originalité dans sa programmation de films restaurés numériquement en version originale. Situées en face de la Fondation Pathé, les 5 salles de 99 à 199 places (646 fauteuils au total) diffuseront tout type de films venus du monde entier. Ce qui fait des Fauvettes un complexe unique en son genre puisqu’il ne s’agit pas d’une…

Lire la suite Lire la suite

Avril ou le monde truqué: Pour un monde meilleur…

Avril ou le monde truqué: Pour un monde meilleur…

La première qualité d’Avril ou le monde truqué tient dans sa proposition artistique (le film a obtenu le cristal au festival d’animation d’Annecy 2015). En effet, celle-ci, qui procède d’une mutualisation de compétence réussie, convoque, sans jamais dénaturer l’univers si singulier du dessinateur Jacques Tardi (Les aventures d’Adèle Blanc-Sec adapté au cinéma par Luc Besson en 2010), une histoire inédite à l’esthétique « steampunk » en parfaite cohérence avec son traitement uchronique. Cette disposition narrative, loin d’être évidente, permet aux deux réalisateurs…

Lire la suite Lire la suite