Rattrapage. Saint Amour: Le verre à moitié vide…

Rattrapage. Saint Amour: Le verre à moitié vide…

Que dire du dernier film du couple « grolandais » Benoît Delépine et Gustave Kerven ? Qu’il est parfois drôle, souvent impertinent pour ne pas dire outrancier, sociologiquement faible, par moment poétique, doux, vraiment barré, sans aucun doute bâclé ou encore je-m’en-foutiste…Oui, Saint Amour, sans trait d’union, c’est tout ça à la fois dans un essai qui traîne sa relation filiale sur fond de road-movie pittoresque bien en peine pour trouver son rythme de croisière ainsi que sa finalité intrinsèque. Si le vin…

Lire la suite Lire la suite

Rattrapage. The Revenant : Voyage entre les morts…

Rattrapage. The Revenant : Voyage entre les morts…

The Revenant, exercice de style plus proche du survival que du western, n’est qu’un seul et même geste filmique étiré jusqu’à l’overdose afin de claquemurer le spectateur ébloui par tant de virtuosité vaniteuse. C’est parfois fascinant, organique, tendu, nerveux, éprouvant. C’est également pompeux, démonstratif, terne, linéaire, attendu. Le dernier Iňarritu est une litanie de la souffrance, une genèse de la sauvagerie humaine, un condensé de l’indistinct d’une nature primitive, étalée, immense, froide et implacable. Le geste, je le répète, n’est…

Lire la suite Lire la suite

Box-office USA 2016 : Super-Héros Vs Animation…

Box-office USA 2016 : Super-Héros Vs Animation…

Alors que DiCaprio prolonge son triomphe personnel post-oscars dans les salles avec son Revenant (encore 3 millions de dollars pour un cumul à 176M$), l’année 2016 affiche la couleur dans ce qui semble être un mano à mano entre deux types de production très prisés Outre-Atlantique : Le film de super-héros et celui d’animation. Les hostilités ont déjà commencé avec la victoire écrasante de Deadpool sur Kung Fu Panda 3. Le premier a atomisé un panda bien en peine et qui…

Lire la suite Lire la suite

Peace to us in our dreams : Bouleversante balade…

Peace to us in our dreams : Bouleversante balade…

Sharunas Bartas est un cinéaste rare et précieux. Rare car il filme peu. Précieux parce qu’il fait partie des derniers cinéastes à filmer l’effleurement du sensible d’une manière aussi radicale, triste, absolue. Épure, silence et contemplation… Le cinéaste lituanien a construit une œuvre intimiste, morcelée de fulgurances qui s’apaisent presque aussitôt. Entre ses premiers films quasi mutiques à la beauté confondante, Bartas filme la nature comme Tarkosky pouvait le faire en son temps. Indigène d’Eurasie, son avant-dernière œuvre glaçante et…

Lire la suite Lire la suite

Les premiers, les derniers : Road-movie dans le plat pays…

Les premiers, les derniers : Road-movie dans le plat pays…

Il est de plus en plus rare de voir sur un écran des films où tout paraitrait gris mais qui, en fait, recèle une infinie douceur. Douceur de l’être pour lui-même ; pour l’autre.  Car sans elle la réalité n’en serait que plus insupportable. Il y a chez Bouli Lanners du Capra, mais sans son optimisme légendaire. Du Ferreri ou du Scola pour ses portraits assez corrosifs de ses compatriotes et surtout, et là réside peut-être sa principale qualité, un peu…

Lire la suite Lire la suite

Les Huit Salopards : Boulevard en huis clos…

Les Huit Salopards : Boulevard en huis clos…

Dire de la France qu’elle aime Tarantino est un euphémisme puisque chacun de ses nouveaux films est attendu comme le Messie qui engueule ses ouailles pas assez avinées et trop politiquement corrects. Alors, quid de son dernier opus ? Qu’il s’agit d’une somme en forme d’énormité filmique sans fioritures plus proche de la synthèse d’un cinéma référentiel à son propre cinéma, qu’à l’échappée novatrice dont on était en droit d’attendre. Néanmoins, Tarantino ne se cache pas uniquement derrière un ton ou…

Lire la suite Lire la suite

Le garçon et la bête: apprentissage forcée…

Le garçon et la bête: apprentissage forcée…

Mamoru Hosoda continue d’explorer la part d’animalité qui existe en chacun de nous. Film sur la dualité dans un monde connexe, le Garçon et la bête reflète également le nécessaire chemin – cheminement – de la découverte de soi, c’est-à-dire de sa véritable nature, forgée par l’apprentissage dans la confrontation aux autres via un rapport dialectique sur l’existence. Beaucoup plus qu’une quête initiatique d’un enfant en fugue suite au décès de sa mère, le dernier opus d’Hosoda est un conte…

Lire la suite Lire la suite

SW7: 800 millions ou sinon rien…

SW7: 800 millions ou sinon rien…

SW7 l’a fait ! Comme prévue en somme. Le film de J.J. Abrams n’aura mis que 12 jours pour atteindre le milliard de dollars dans le monde, soit une journée de moins que Jurassic World. Les 2 milliards sentent bon surtout que SW7 n’est pas encore sorti en Chine, deuxième marché au monde. Par ce résultat SW7 entre dans le club des milliardaires, au nombre de 24 (hors inflation). Il sera dans le top 5 le week-end prochain et dans le…

Lire la suite Lire la suite

SW7: Le triomphe est là…

SW7: Le triomphe est là…

Du jamais vu pour une sortie programmée à quelques jours de Noël ! Le couperet est tombé et, sans surprise, SW7 a explosé les compteurs. Avec 248M$ lors de son premier week-end d’exploitation le film de J.J. Abrams efface sans peine le dernier record établit cette année par Jurassic World (208M$). Si vous ajoutez les 279M$ à l’international (la sortie chinoise est prévue au 09 janvier 2016) SW7 totalise en 5 jours 527 millions de dollars dans le monde. Le milliard…

Lire la suite Lire la suite

Année 2015 : un choix double pour une itinérance…

Année 2015 : un choix double pour une itinérance…

Mon coup de cœur 2015 est en fait un double coup de cœur. De deux cinémas diamétralement opposés qui, au détour d’une même thématique élevée au rang de profession de foi, se croisent comme pour mieux se contempler. Car et au-delà de leur forme, de leur agencement ou de leur proposition narrative bien distincts, mon choix se justifie avant tout par le geste qui les a enfantés. La quête, alors identique, émane d’un besoin viscéral d’existence via un enracinement aussi…

Lire la suite Lire la suite