Killer Joe : La diabolique Amérique…

Avec Killer Joe William Friedkin signe, cinq ans après l’inespéré Bug (2006) et sa vision paranoïaque d’une intensité maladive, un polar crasseux d’une amoralité confondante en forme de jeu macabre […]